Boulangerie Boccione

02 avril of 2014 by

20111106_logo biscuit-03- 5 euro20111106_logo centre-03

Vous pouvez vous dire que si vous êtes passé au lieu dit : le ghetto, vous avez vu un quartier parmi les plus authentiques de Rome. Au milieu des vieilles écoles, des palais décorés de frises en marbre, des colonnes du Portique d’Octavie, vit l’une des plus authentiques et anciennes communautés d’Europe, la communauté juive romaine.

La boulangerie Boccione (sise : 1 via del Portico d’Ottavia, ouverte du dimanche au vendredi, de 7h à 17h) conserve précieusement un énorme savoir-faire gastronomique, depuis des générations. Aujourd’hui, la boutique se trouve entre les mains de deux sœurs du même nom. Tout le jour, ensemble, elles garnissent les antiques vitrines du local, de gâteaux traditionnels judéo-romains.

Elles commencent tôt le matin, avec les « cornetti » chauds (croissants), les « ciambelle » frits (beignets) et la « treccia ». Comme son nom le laisse sous-entendre, la « treccia » est une brioche tressée au levain, garnie de fruits confits. Tous ces gâteaux se distinguent par leur authenticité et leur simplicité.

Dans la foulée, arrivent les inévitables biscuits « ginetti » sans beurre, légers et naturels, qui sont des classiques de la boulangerie, ainsi que les moelleux « amaretti »aux amandes. Puis, n’oublions pas, là-bas sur le dressoir, la « pizza di berride » (en fait, ce n’est pas une pizza mais un gâteau !), dont la cuisson est à la limite du brûlé. Réalisée avec un mélange de farine, d’amandes, d’huile, et de petits cubes de fruits secs et confits, elle est réservée aux plus gourmands.

Boccione-8

Mais, il est impossible de ne pas goûter une part de gâteau à la ricotta et « visciole » (cerises amarena sauvages) ou, à la ricotta et chocolat, une vraie câlinerie pour le palais. La composition ? Une fine feuille de pâte garnie d’une riche garniture de ricotta, soyeuse et douce, renforcée soit par l’acidité des fruits, soit par les arômes du chocolat.

Boccione-2

Boccione-7

Les pépites grillées (graines de tournesol), délicieuses et rarissimes, luisantes sous les paillettes de sel, et présentées dans de grands plats, ne sont servies que l’après-midi. Elles sont un régal pour terminer une promenade désinvolte dans le dédale des rues du ghetto.

Juste un avertissement ! Pour sortir pleinement satisfait d’une visite à la boulangerie Boccione, il faut se répéter comme un mantra, que l’on est rentré en ce lieu, en contact avec la vraie civilisation romaine. L’approche dure et sévère de ces deux dames qui œuvrent derrière les vitrines, fait partie du folklore ! Le « buongiorno signore desidera ?» (« Bonjour Monsieur, vous désirez quelque chose ? ») sec, voire péremptoire, ne doit pas vous troubler, pas plus que les mots « aho » et « hai scelto che voi ? » (« vous avez choisi ? »), qui voudraient vous presser, vous bousculer.

Ne vous laissez pas impressionner, prenez votre temps pour choisir !

local-boccione

Boccione-1

  • Prix : moins de 5 euros
  • Zone : Ghetto, Largo Argentina
  • Monument/attraction touristique : Forum Romain
  • Typologie : Boulangerie
  • Adresse : Via del Portico d’Ottavia 1
  • dim-ven 7-17
Vider

Vota: 4,5 to 5
4.0Overall score

Reader rating (0 votes):
You have already voted

Previous:

Boulangerie MP

Next:

Zazie

You may also like