Eataly

13 juillet of 2012 by

top 5En sortant de l’ancien siège du terminal Ostiense, j’étais rempli d’un orgueil italien que je n’avais jamais ressenti auparavant et je n’avais qu’une seule chose en tête : au moins, les chinois ne pourront pas nous copier! Eataly est bien italien. Entrons. La musique de Bocelli qui résonnait dans tout le pavillon m’a plutôt donné l’impression d’être dans un film de Francis Ford Coppola : le Parrain. Mais après tout, c’est aussi ça le « style » italien. Si un français ou un américain veut se sentir comme Don Vito Corleone se promenant dans ses vignes quand il achète sa bouteille de vin, laissons le faire.

Après ces premières impressions, nous allons donner vie au premier « Post in progress » de notre site internet : www.streatit.com. Car pour traiter « Eataly » qui est une énorme entreprise et offre une panoplie de mets variés, nous préférons goûter les produits les uns après les autres et donner notre avis et impression, au fur et à mesure.

Présentation: 

Né dans un hangar qui fut autrefois « l’air terminal Ostiense », une structure utilisée pour le Jubilée de l’an 2000 et laissée à l’abandon plus de 10 ans, Eataly est un lieu consacré uniquement à l’alimentation. A découvrir, regarder, sentir, étudier, consommer et bien sûr goûter.

Le pavillon comporte 4 étages organisés de la manière suivante :

– Rez de chaussée : fruits, légumes, sucreries, boulangerie, sandwichs, « piadines » et glacier. et dans un coin des articles design pour la cuisine et une librairie pour voyager dans les saveurs.

– 1er étage : charcuterie, fromages, mozzarelle, pâtes fraîches et sèches, friterie, huiles, pizzeria et une collection impressionnante de bière italienne et européenne.

– 2ème étage : viandes, poissons, petits restaurants, vins et cafés.

– 3ème étage : centre de congrès, restaurant chic, ateliers pour les cours de cuisine. Incroyable mais vrai, nous avons trouvé à Eataly une offre en Streetfood beaucoup plus généreuse de ce que nous avions imaginé et espéré. Ne nous reste plus qu’à ouvrir le bal.

la focaccia:  

Elle vient directement de la tradition de la Liguria. Dans la section dédiée à la boulangerie et au pain, nous avons goûté la délicieuse « focaccia », que nous avions déjà eu l’honneur de goûter à Gênes et dont nous avions oublié la saveur. La pâte n’est pas épaisse, moelleuse et cuite selon les règles de l’art. Nous avons choisi celle assaisonnée avec la sauce tomate et mozzarelle de buffle. Sublime ! Nous avons été entièrement comblés. Le prix tourne autour de 18 € le kilo, c’est un peu élevé mais cela en vaut le détour.

La Piadina Romagnola (Fratelli Moioli)

Trop d’attentes? Peut-être. Dans tous les cas, nous attendions quelque chose en plus. Malgré les nombreuses promesses, comme la grande sympathie et la politesse du service, la démonstration de la préparation et l’abondance quasiment excessive de la farce (notre philosophie pousse toujours à l’abondance), nous sommes restés sur notre faim. L’épaisseur et la fragrance de la piadine sont très alléchantes, en revanche quelque chose a manqué dans la consistance, peut-être à cause de son manque de friabilité. Nous traitons de Streetfood donc je peux utiliser le registre de la rue : sans une gorgée de bière, les bouchées de piadine d’Eataly ont eu du mal à transiter et me sont quasiment restées en travers de la gorge! Un incident inhabituel ? Aucun problème, nous donnerons une seconde chance à la piadine des Fratelli Moioli, où l’excellence des ingrédients reste sans équivalent. Nous apprécions le courage d’oser des audacieuses combinaisons, comme le saucisson cuit, les câpres et la mozzarelle. Nous nous réservons donc une deuxième dégustation et vos conseils. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas dire que tout est parfait à Eataly.

Vider

Vota: 5 to 5
5.0Overall score

Previous:

Piadineria Time

Next:

Grattachecca

You may also like

  • 16 déc.

    Forno Roscioli

    < 10 euros

    A Rome, certaines certitudes ont survécues. Une d’entres elles est que dans les alentours d’un ...

  • 10 nov.

    La Renella

    < 5 euros

    Trastevere ou l’orgueil des Romains, est le quartier ou la tradition et l’excitation juvénile se ...

  • 4.0
    23 juin

    Bacio di Puglia, la cuisine de Bari

    < 10 euros

    C’est une équipe de cuisinières enthousiastes, originaires de Bari, qui a transporté dans le quartier ...

  • 18 sept.

    Gyoza bar

    < 10 euros

    Ospitato in una delle affascinanti gallerie coperte di Parigi, più esattamente al 56 del passage ...