Boulangerie Bonci

29 novembre of 2012 by

La pluie ne nous a pas arrêté, ni même le froid, le travail ou le mal de ventre ; ce 28 novembre, nous ne pouvions manquer l’ouverture de la nouvelle boulangerie de Gabriele Bonci. Une première note de mérite revient à la présence derrière le comptoir d’un groupe de jeunes à l’ouvrage. En ce temps de crise former du personnel et créer des emplois, dans un des secteurs d’excellence de notre pays, ce n’est ni facile, ni économique ni prévisible. Alors bravo !

 La nouvelle aventure du « bouillonnant » Bonci est selon nous difficile et nous sommes curieux de voir comment il se débrouillera, par la suite. Il est brave, nous ne le mettons pas en cause, mais son caractère « hors classe » l’a toujours porté à faire bande à part.  Le choix d’une boulangerie, entre-autres dans une zone commerçante (à quelques mètres de là, il y a le marché Trionfale) sera, selon nous, une forte stimulation. Le défi des prix sera aussi à relever. Le kilo de pain coûtera en moyenne 2,5 € comme l’ont noté les bloggers du site scatti di gusto. Un niveau compétitif avec les autres boulangeries romaines ?

 Mais passons aux dégustations. Par ordre de préférence absolue, nous avons retenu un grand panettone au potiron, moelleux, bien levé et parfumé, qui se trouvera en magasin en décembre. La tarte à la confiture est aussi remarquable. Nous avons apprécié la qualité de la pâte feuilletée. Le pain au potiron sans eau, ou l’impact de la note végétale nous a aussi agréablement marqué. Par ailleurs, la pizza, goûtée dans la variété blanche (sans rien), avec une crème de pois chiches et mortadelle, sera selon nous un des produits qui donnera le plus de joie à notre blog. En dernier, nous avons testé les croissants italiens. Ce sont des cousins des croissants français. Ils sont bien levé bien que sans pâte feuilletée, comme la variété outre alpine (nous sommes impatients de pouvoir goûter ces derniers). Nous les avons trouvé bons, mais avec des marges d’amélioration.

 Dans quelques jours nous retournerons dans cette boulangerie. Par étapes. Pour découvrir les nouveautés, du pain aux desserts, de la pizza aux biscuits, de la tarte aux sandwichs, etc… En somme, nous attendons tout ce qu’une boulangerie classique peut offrir, mais ici animée et pensée par le volcanique Bonci.

A notre avis, ce sera le défi le plus difficile à relever par ce gars, car il devra progresser en équilibre entre une offre de grande qualité (farine non industrielle, beurre français, levée longue, main d’œuvre qualifiée…) et un marché qui demande des prix accessibles. Avec la garantie des fondamentaux qu’exigent une boulangerie, qui en outre se veut et créative et inspirée. Face à ce challenge, nous ne croyons pas que Bonci dispose d’un filet de protection. Hormis celui de ses amis présents à l’inauguration, ou l’ambiance était vraiment festive. Gare aux fourches caudines de ceux qui, a la première occasion, en profiteront pour critiquer Gabriele Bonci, notamment en l’accusant d’avoir ouvert une autre local gourmetchic *, déguisé en boulangerie. Ne faisant partie d’aucune de ces catégories, mais convaincus que le chef/boulanger/pâtissier a la capacité pour relever ce défi, nous attendons de voir ce qu’il adviendra. Nous souhaitons bonne chance à Gabriele Bonci et levons notre verre en son honneur.

* il semble que ce terme est très en vogue, donc pour apparaître plus facilement dans les recherches de Google, nous commencerons à l’utiliser toutes les trois lignes !

 
Prix: 5/10 euro
Zone: Prati
Monuments/attractions touristiques: Vatican, Château saint ange
Typologie: boulangerie, sandwich, petit déjeuner.
Adresse: Via Trionfale 34/36
Note:4,5/5
 
[google-map-sc zoom= »15″]

Previous:

no.au

Next:

Hamburgeseria

You may also like

Post a new comment