Tricolore

04 janvier of 2014 by

20111106_logo hamburger-03-20 euro20111106_logo centre-03

En décembre, après quelques mois d’arrêt pour mettre en œuvre un nouveau concept, Tricolore a ré-ouvert ses portes mais sans sa fameuse école de cuisine qui a été abandonnée (définitivement ?). A l’intérieur, les plans de travail didactiques ont été remplacés par une vaste table centrale entourée de tabourets. Dès la première visite, nous avons constaté que Tricolore avait retrouvé sa place dans le quartier Monti. Le panini gourmet qui est un défi gastronomique que très peu de restaurateurs ont su relever ou améliorer avec classe, marque le style de Tricolore. Le père, ou mieux la mère (derrière le nouveau concept, il n’y a que des femmes) de la haute cuisine et des paninis de Rome, c’est Tricolore.

Immagine-043

Sous la direction de la jeune chef Veronica Paolillo, les paninis gourmets prennent diverses vies.  Le pain qui est l’ingrédient principal, change de forme, de parfum, de consistance et de couleur pour mieux s’adapter aux créations de la jeune chef. Parmi les spécialités, il y a le classique panini : « beurre et anchois », le très italien « filet-o-fish » concocté avec des petits poissons frits et une délicieuse sauce tartare, le poulpe cuit à basse température servi avec un pain de pommes de terre, le panini de maïs sur lequel trône un œuf poché de Paolo Parisi ou celui à la truffe blanche ou à la joue braisée achetée chez « Bottega Liberati ».

Immagine-052

Par contre, nous sommes restés un peu dubitatifs devant le panini au  pain noir de sèche, servi avec du wakamé (algues comestibles) et saucisse au thon (fait maison) ou celui au pain (très) vert, couleur donnée par le thé matcha, avec  crabe.

Il est impossible de quitter cette petite boutique soignée (sise 126 via Urbana, ouvert du mardi au dimanche de 12h à 23h), sans avoir goûté un jour leur hamburger : un excellent steak de bœuf haché au couteau accompagné de mayonnaise maison et de feuilles de salade, le tout coincé entre deux tranches de pain au sésame, léger comme un nuage. Il est simple et n’a aucune fanfreluche.  Ce hamburger « élégant », peut se définir, sans aucun doute, comme le meilleur de Rome.

Qualité des ingrédients et cuisine haut de gamme justifient les prix. Ils sont bien au dessus des prix ordinaires ; il faut compter de 7€ à 16€, sachant que les hamburgers peuvent être accompagnés de chips confectionnées à la main et d’une excellente bière artisanale.

Immagine-043-3

Immagine-043-2
Prix: 10/16 euro
Zone: Quartier Monti
Monuments/attractions touristiques: Monti, Colisée, Forum Romain
Typologie: Panini gourmet
Adresse: Via urbana 126, Roma
Note:5/5
Vota: 5 to 5
5.0Overall score

Reader rating (3 votes):
You have already voted

Previous:

Mordi e Vai

Next:

Pasta Imperiale

You may also like

  1. Io ho preso proprio il panino vegetariano alla zucca che era talmente buono che ho avuto un capogiro di bontà!!!!
    … tra l’altro la Chef su richiesta mia e del mio compagno, ci ha confidato che sono in workinprogress altre proposte VEGANE, pronte a brevissimo!!! noi conquistati!!! BRAVIIII

  2. sono passato oggi con 4 amici, il locale è molto carino, sembra di stare all’estero in una city bakery, abbiamo preso: hamburger della casa, panino con dentro le patate e un polpo, panino con tartufo e uova e hamburger al the verde il tutto accompagnato da una birra artigianale..mmm…da leccarsi i baffi!!! finalmente un posto carino a Roma. Consigliatissimo!

Post a new comment